Outils méthodologiques : le phasage.

Pour mener à bien ce projet (Cf, Dossier La Marseillaise), comme tous les membres de Champ Libre, l’agence Maîtres du Rêve a dû appliquer une méthodologie stricte et rigoureuse, outil indispensable de réussite.

 
3 grandes étapes ont structuré la démarche: 
•Les études de vocation et faisabilité
•La programmation architecturale technique et scénographique
•L’assistance à la maîtrise d’ouvrage notamment dans le dialogue avec les créateurs de la scénographie
 
Chaque étape commence après la validation du contenu de la précédente. Elles ne doivent pas se chevaucher, au risque de manquer un point décisif ou délicat encore non éclairci.
 
La phase de faisabilité doit permettre au maître d’ouvrage de savoir si oui ou non le projet est réalisable et à quel ordre de prix.
Elle consiste d’abord en la définition des objectifs du projet. Ici ceux-ci étaient double : restituer la participation des Marseillais à la naissance de l’hymne national et être un outil de reconquête urbaine. 
Ensuite, le diagnostic de l’offre mis en regard de la demande (benchmark, étude des publics) a permis le positionnement du produit et de son contenu. Cette première phase se conclut par la faisabilité économique du projet (investissement, fonctionnement, cadre juridique et technique). 
Généralement, il est opportun de proposer plusieurs scénarii de fonctionnement lors d’une étape intermédiaire afin d’aider le maître d’ouvrage dans ses choix d’orientation. Durant cette phase, aux études doit s’ajouter un travail de concertation, de rencontre et d’échange de façon à faire adhérer l’ensemble des parties prenantes à un objectif commun.
 
Une fois les études de faisabilité validées, la programmation peut débuter. La programmation est essentiellement l’étude de l’aménagement de l’équipement après identification des contraintes. La première dimension est la programmation architecturale, technique réglementaire et fonctionnelle du lieu. En parallèle doit être faite la programmation scénographique et muséographique sur l’organisation du contenu et sa mise en valeur (à quel rythme se fait la découverte, quels sont les objets ou thèmes phares, quels dispositifs et outils privilégier... ?).
 
Le dernier travail du consultant est l’assistance à la maîtrise d’ouvrage. A cette étape du projet, il est question de faire respecter les intentions du programme  par les équipes de maîtrise d’œuvre. Il est donc important de rédiger des cahiers des charges détaillés et clairs afin que le résultat final soit le plus proche possible du résultat attendu.  Après le lancement dans un premier temps du concours d’architecture (analyse de l’avant-projet sommaire et de l’avant-projet détaillé) puis des appels d’offres pour les travaux (rédaction du dossier de consultation des entreprises), la tâche n’est pas encore finie.  L’accompagnement, notamment sur le chantier scénographique,  se fait tout au long des travaux (respect du calendrier, assistance à la réception des ouvrages, levée des réserves…), jusqu’à l’ouverture au public et l’inauguration du nouvel équipement.
 
C’est parce que l’agence Maîtres du Rêve, membre de Champ Libre, a su appliquer rigoureusement une méthodologie ayant déjà fait ses preuves que le Mémorial de la Marseillaise – et de nombreux autres équipements comme « du côté des Renoir » à Essoyes récemment – ont vu le jour.

 

<<< Retour sur toutes les Actualités