L'innovation est une pensée révolutionnaire

Juillet 2012

Si une innovation est par essence opérationnelle dans le sens ou elle tend à répondre à une attente (c'est la différence entre une invention et une innovation) son élaboration s'appuie sur une posture à proprement parlée révolutionnaire. Car innover, c'est avant tout ne pas se satisfaire de l'existant. C'est remettre en cause les solutions établies, c'est vouloir changer l'ordre des choses.

L'innovation nécessite donc dans un premier temps d'oublier volontairement les contraires possibles, les freins  connus ou envisagés. Il s'agit de s'affranchir de toute pensée négative pour n'envisager que la construction d'une réponse meilleure à un problème posé.
La créativité est alors à l'œuvre. C'est le temps des "et si.... ? Et pourquoi pas ...?" le temps de l'imagination sans borne, le temps des artistes.

Mais à la grande différence de l'art, un processus d''innovation doit peu après la phase d'imagination confronter celle-ci au réel et à ses contraintes, qu'elles soient techniques, financières, juridiques, économiques ou marketing.


Et face à ces contraintes, l'innovateur ne doit pas abandonner. Il doit engager un nouveau processus d'imagination créative pour répondre à chacune des contraintes.
Et ainsi de suite, alternant phases d'imagination et phases d'ingénierie, un processus d'innovation s'engage et nécessite chez les participants un effort mental, une aptitude permettant de passer rapidement d'une réflexion d'artiste à celle d'ingénieur. Tout l'enjeu est la.

Lors des réunions de créativité, que nous organisons, pour élaborer le scénario d'une promenade ludique par exemple, la principale difficulté tient à engager les participants dans ce processus mental complexe.


Pour les phases créatives le plus simple est souvent de demander à chacun de retrouver son âme d'enfant où le monde était sans limite. C'est finalement pour les phases d'ingénierie où il s'agit de faire face aux contraintes que les discussions sont les plus vives. Car l'importance que l'on accorde à telle ou telle difficulté est finalement en grande partie culturelle. Que l'on soit futur utilisateur, investisseur public ou futur exploitant, la question des montants d'investissement n'est pas perçue de la même manière...
Et il en est de même pour les questions juristes, marketing, techniques, etc...

L'innovation est donc avant tout une posture mentale qui évite les solutions éprouvées, refuse les simples copier-coller, méprise le conformisme, réfute le conservatisme et au final recherche le changement.
Sacrée gageur dans un pays dont la population vieillie, où une partie de la jeunesse pense "que c'était mieux avant" et au final où l'idée de progrès est largement critiquée.

Dans un monde en évolution permanente l'innovation est pourtant la seule solution durable à long terme.


Eric BOUCHET
Alterespaces

 

 

 

<<< Retour sur toutes les Actualités